Nos engagements

Paiement sécurise

Livraison en 48h

Port offert dès 300Dh d'achat

Votre Réfrigérateur est-il Sûr ?

À quand remonte la dernière fois que vous avez nettoyé votre réfrigérateur ? Si vous ne vous en souvenez pas, vous n'êtes pas seul. Lors d’un sondage effectué aux Etats-Unis en Mai 2012 par l'Académie de Nutrition et Diététique/Con Agra Food, près de 20 pour cent des personnes interrogées ont déclaré qu'ils ne savaient pas depuis combien de temps ils avaient nettoyé leur réfrigérateur. Vingt autres pour cent n’avaient jamais nettoyé leur réfrigérateur ! Gageons que cette répartition peut se retrouver dans bien d’autres pays comme par exemple la France.

Si vous n’êtes pas irréprochable en la matière, il est temps de vous y mettre en commençant par jeter les aliments avariés, les bocaux et packs ouverts depuis trop longtemps puis en nettoyant tous les coins et recoins de votre réfrigérateur : les clayettes et les tiroirs ainsi que les balconnets de la porte. En effet, qu’ils soient frais ou avariés, certains aliments peuvent être porteurs de bactéries qui peuvent alors contaminer tout votre réfrigérateur. Les bactéries du réfrigérateur sont les salmonelles, listeria et E.coli connus pour leur rôle dans les infections alimentaires.

Nettoyage, mode d’emploi
Utilisez une éponge savonneuse pour frottez et éventuellement rincer votre éponge dans de l’eau additionnée de vinaigre. Dans son livre, « Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles », Danielle Festy propose un mélange antibactérien multi usage très simple à réaliser (moitié eau chaude, moitié vinaigre d’alcool plus 15 gouttes d‘huiles essentielles d’arbre à thé) qui convient parfaitement pour assainir après avoir nettoyé votre réfrigérateur au savon.

Faites la chasse aux bactéries dans votre réfrigérateur

  • Une bonne température. Maintenir la température entre 0 et 4 °C degrés car au delà de 4 °C, les bactéries peuvent se multiplier rapidement. S’il n’en est pas doté, placer un thermomètre au niveau de la partie centrale afin de vérifier la température au cœur du réfrigérateur, puis ajuster le thermostat si nécessaire. Veillez à ne pas laisser la porte ouverte trop longtemps (lorsque vous rangez vos courses par exemple) et vérifiez que les portes sont bien fermées. Si votre réfrigérateur est récent il vous préviendra rapidement en émettant une sonnerie quelque peu intrusive …
  • Bien conserver les aliments. Conservez de préférence les aliments dans des récipients réutilisables à fermeture hermétique comme des boites en plastiques, en verre ou en inox qui se ferment grâce à des couvercles en plastique nouvelle génération (sans phtalates ni BPA). Ne jamais laisser un produit entamé (yaourt, fromage, plats préparés) à l’air libre. Penser à le recouvrir ou mieux à le transférer dans un contenant hermétique. Ce mode de conservation contribue à garder les aliments plus frais mais aussi à conserver votre réfrigérateur propre. En effet, avec des récipients hermétiques plus de fuites ni de taches dans votre réfrigérateur ! Astuce : Si vous faites dégeler de la viande crue au réfrigérateur, il est recommandé de placer celle-ci dans un récipient qui ferme afin d’éviter la contamination croisée de bactéries mais aussi les gouttes dues à la décongélation.
  • Ne pas laisser la saleté s’installer. Avant de les stocker dans le réfrigérateur, essuyez l’extérieur des bocaux, bouteilles et pots en enlevant les résidus alimentaires qui peuvent s’y coller (sauce tomate, lait, ketchup, etc.). Cela aidera à garder les choses propres et à prévenir les odeurs. Evitez de laisser sécher les gouttes et les liquides renversés s’incruster. Nettoyez sans attendre comme indiqué précédemment et essuyez pour éliminer l’humidité. En outre, vérifier l'étanchéité du joint autour de la porte et pensez à nettoyer cette zone où s’amoncellent facilement des miettes et résidus d’aliments ou encore de la moisissure.


Gérer les stocks de votre réfrigérateur
Débarrassez-vous des aliments qui ne sont plus consommables. Par exemple, au bout de quelques jours les restes ne sont plus bons à manger.
Afin d’éviter le gaspillage, pensez toujours à manger vos restes avant de cuisiner quelque chose de nouveau : par exemple, un reste de ratatouille peut se manger froid sur une tartine à l’apéritif, une carcasse de poulet s’utilise à J+1 pour confectionner un bouillon très goûteux., il vous reste 3 pommes de terres vapeur ? Ajoutez-les à une salade verte !

Pour ce qui est des aliments préemballés, utilisez-les en fonction de leur date en adoptant une règle bien connue des gestionnaires de stock, la règle FIFO (first in, first out en anglais), c’est à dire : premier entré, premier sorti.

Et aussi, mettez la pédale douce sur les achats alimentaires. Bien souven,t on peut préparer un diner ou un déjeuner plus frugal, avec moins d’aliments et terminer son repas en faisant la part belle aux fruits. C’est un gage d’équilibre alimentaire : vous mangez moins et mieux (d’autant plus que car vous n’avez plus à vous préoccuper de ne pas laisser gâter toutes les bonnes choses que vous avez acheté au marché ou au supermarché).
Le mode de vie moderne (horaires trajets, loisirs, famille à géométrie variable, etc. ) apparaît parfois incompatible avec la préparation de vrais repas qui prend un peu plus de temps. Qui n’a pas un soir de semaine opté pour un plat de pates alors qu’un sac d’épinard frais – à éplucher - vous attendait, ou encore improvisé un diner en ville alors que dans votre réfrigérateur dormait un chou-fleur que vous aviez prévu de préparer …

Quelques règles à connaitre
Dans la restauration il existe des règles très strictes quant à la manipulation et la conservation des aliments afin d’éviter les contaminations et les intoxications alimentaires. Il en est de même à la maison.

  • Une bonne hygiène dans la cuisine. Se laver les mains avant de cuisiner mais également avant de passer par exemple de la séance de pluche à l’assaisonnement du poisson. Nettoyer le plan de travail et les planches à découper minutieusement et les assainir, pourquoi pas, avec notre mélange à l’huile essentielle d’arbre à thé. Changer les torchons régulièrement et nettoyez vos éponges (passez-les à la machine à laver avec vos torchons par exemple).
  • Ne pas mélanger le cru et le cuit. Laver les ustensiles ou en changer à chaque fois que vous allez préparer des aliments consommés crus (couteau, râpes, etc.)
  • Faites confiance à votre instinct ! Laver des pommes de terre ou des carottes partiellement couvertes de terre avant de les éplucher est une hérésie pour certains ! Ce geste simple permet d’éviter les contaminations directes ou indirectes. En effet, certains germes ne sont pas éliminés par la cuisson et encore moins lorsqu’ il s’agit de crudités épluchées. De la même façon, les légume et fruits biologiques consommés avec la peau doivent être nettoyés soigneusement. Eviter le trempage, la meilleure option reste la brosse alimentaire et toujours le bon sens !


Sources/References
- Academy of Nutrition and Dietetics and Con Agra Foods. Home food safety. Author: Lona Sandon, MEd, RD, Assistant Professor, UT Southwestern Medical Center
- Je ne sais pas utiliser les huile sesentielles, Danièle Festy , Leduc Editions.