Nos engagements

Paiement sécurise

Livraison en 48h

Port offert dès 300Dh d'achat

Fer et Grossesse

Un étude menée par l’université Tarbiat Modarres (Iran) et publiée récemment dans la revue BJOG (Internacional Journal of Obstetrics and Gynaecology - Revue Internationale d’obstétrique et de gynécologie) conclut qu’une supplémentation en fer pendant la grossesse n’est pas recommandée sauf en cas d’anémie avérée (suite à un dosage sanguin). La prise de fer sous forme de suppléments nutritionnels peut même se révéler dommageable pour la grossesse.
De nombreuses femmes enceintes sont anémiques et souffrent d’un déficit d’apport de fer. Cette carence engendre des naissances prématurées et des naissances à terme de bébé de faible poids (hyptrophie). C’est uniquement dans une situation d’anémie, de déficit avéré en fer, que la supplémentation se révèle bénéfique pour le bon déroulement de la grossesse et le développement harmonieux du fœtus.

Contexte de l'étude
Les scientifiques ont étudié un panel de 727 femmes enceintes non anémiques (dont le niveau moyen d’hémoglobine était de 13.2 g/dl (12-16 g/dl sont des valeurs normales chez la femme). Ils ont administré 150 mg de sulfate de fer (qui équivalent à 30 mg de fer) à 370 femmes tout au long de leur grossesse tandis que les 357 restantes (qui faisaient partie du groupe de contrôle) ont reçu des placebos. Les participantes ont été examinés au cours de la grossesse et 6 mois après l'accouchement. Le Dr Ziaei et son équipe ont constaté que les femmes qui ont pris des suppléments de fer avaient développé de l'hypertension et présentaient des prédispositions à donner naissance à des bébés de faible poids.

La supplémentation en fer est très courante aujourd'hui, et selon son étude, le docteur Ziaei conclut qu’elle présente des inconvénients et des dangers pour les femmes enceintes non anémiques. Il convient donc de clarifier les informations données aux femmes enceintes en matière de prévention de l’anémie. Toute femme enceinte qui s’interroge en matière d’équilibre alimentaire doit consulter un médecin ou un diététicien afin d’obtenir des conseils concrets pour une alimentation variée, équilibrée et riche en vitamines et en minéraux. Il est conseillé d'inclure des aliments riches en fer afin d'éviter toute anémie et de les associer dans leur consommation à de la vitamine C afin d’en faciliter l’absorption.

La supplémentation globale est importante pendant la grossesse. Elle permet d’éviter des déficits d’apports en nutriments essentiels mais surtout de faire face à la surconsommation de nutriments associée à cette période. En clair, une alimentation équilibrée et en quantité raisonnable ne permet pas de répondre à tous les besoins nutritionnels de la grossesse. C’est dans cette optique que les suppléments grossesse ont vu le jour et se développent. Afin de ne pas souffrir des effets négatifs d’une supplémentation en fer, il est donc important de choisir un complément spécial grossesse qui ne contienne pas de fer.

Sources
BJOG: An International Journal of Obstetrics and Gynaecology