La Fraise

Présente sur les étals presque toute l’année, la saison de la fraise ne démarre en France qu’en Mai et s’arrête en Septembre. Fruit délicat et délicieux, la fraise supporte moins les transports que d’autres fruits : les variétés venues de l’étranger sont cueillies tôt et perdent de leur saveur. Les principales variétés consommées en France sont la Gariguette (la variété la plus consommée en France, dès le mois de Mai), la Mara des Bois (à partir de juillet) et la Selva (de juin à octobre) m^me si chaque année de nouvelles variétés nous sont proposées.

Fruit de l’été par excellence, la fraise est un fruit léger qui n’affiche que 35 Kcal/100 g au compteur. Riche en vitamine C et en minéraux (potassium, calcium, fer, cuivre, zinc, magnésium), la fraise allie l’utile (une vrai richesse nutritionnelle) à l’agréable (un goût inimitable). Afin d’en conserver les nutriments et la saveur, il est recommandé de consommer les fraises rapidement après l’achat. En pleine saison, les fraises trop mûres peuvent être transformées en coulis, en confiture ou en glace. Mais c’est au naturel, allongées d’un trait de citron, de quelques feuilles de menthe, ou encore d’un moulin de poivre que les fraises seront le mieux mises en valeur. Les gourmands l’accompagneront d’une mesure de crème fouettée ou s’en serviront pour agrémenter une pate sablée.


Un seul bémol, comme la tomate, la cannelle, certains fruits rouges et exotiques et bien d’autres aliments, la fraise présente l’inconvénient d’être un histamino-libérateur c'est-à-dire que sa consommation a pour conséquence de libérer de l’histamine dans le corps et de potentiellement provoquer une réaction allergique (éruption cutanée, urticaire, démangeaisons, etc.). Elle est donc à consommer avec prudence chez les personnes présentant un terrain allergique. Il convient surtout de prêter attention à ce qui est consommé avec la fraise (ne pas consommer trop d’aliments riches en histamine comme le chocolat, la banane et histamino-libérateur comme les œufs, les fruits rouges, certains poissons, etc.). Cumulées, différentes sources d’histamine peuvent provoquer une réaction allergique sans que la personne ne soit allergique de manière avérée à l’un ou l’autre des aliments.