Nos engagements

Paiement sécurise

Livraison en 48h

Port offert dès 300Dh d'achat

Sommeil et Insomnies


Les troubles du sommeil sont avec l’intolérance au bruit, la fatigue, les tensions et douleurs musculaires, les perturbations digestives, l’anxiété et la dépression, au hit parade des plaintes des Français. Un tiers environ de la population est concerné par des troubles du sommeil, dont les conséquences sont multiples : fatigue, absentéisme, défauts de concentration, etc.
Le sommeil est non pas un temps mort, mais un temps vital. Un animal privé de sommeil finit par mourir. Le sommeil est avant tout un moment de récupération et de réparation. Ces opérations reconstituantes peuvent se produire grâce à une baisse de l’intensité de notre métabolisme (rythme cardiaque, de la température du corps, etc.), une sorte de micro-hibernation pendant laquelle la vitesse du vieillissement est ralentie.

Si cela ne se fait pas, nous raccourcissons sans le savoir notre durée de vie. Du même coup nous augmentons les risques d’apparition précoce de toutes les maladies liées à l’âge, comme la baisse de l’audition ou de la vue, l’arthrose, les pathologies cardiovasculaires, les cancers, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson, etc.

 

Quelles Solutions ?

Des mesures simples permettent de favoriser le ralentissement du métabolisme la nuit comme la réduction des quantités ingérées au dîner, et surtout celles des protéines animales, accélératrices du métabolisme. Préférez par exemple au dîner une soupe complète contenant des légumes secs et des céréales, et bien sûr des légumes. Les légumes secs et les céréales contiennent largement assez de protéines, et ce sont des glucides lents de référence. Les glucides lents contribuent à donner un bon sommeil réparateur. Ils jouent un rôle sédatif via le neurotransmetteur qui freine les pulsions, la sérotonine.

 

Dans la glande pinéale, la sérotonine se transforme ensuite en mélatonine, le chef d’orchestre de toutes les hormones.
La mélatonine est fondamentale dans la qualité réparatrice du sommeil. Pour produire suffisamment de sérotonine et de mélatonine, plusieurs nutriments sont indispensables : les vitamines B6, B9 et B12 et le magnésium qui permet à ces trois vitamines d’être actives. Or les études montrent que plus de 80% de la population manque d’apports en vitamine B6, et qu’elle est en plus sur-utilisée par le stress. S’ajoute à cela un déficit en magnésium qui touche tout le monde.


Il n'est donc pas étonnant que les troubles du sommeil, mais aussi la fatigue (le magnésium est indispensable à toutes les opérations de production d’énergie), les tensions et douleurs musculaires (la sérotonine réduit les tensions intérieures, le magnésium, les tensions musculaires) et de nombreux autres troubles liés au stress et à la dépression soient aussi fréquents ! Le manque de sommeil les aggrave.

 

D’où un cercle vicieux dont il est difficile de sortir sans corriger les déficits en magnésium et en vitamines B. Pour cela, il est utile de recourir à la supplémentation : les trois vitamines B concernées doivent être dans un même complexe et le magnésium doit être soluble dans les graisses pour être non laxatif.

    Lorsque c’est l’endormissement qui est difficile, que cette difficulté soit liée ou non à des décalages horaires, la sérotonine et la mélatonine sont plus fréquemment impliquées, penser donc à dîner léger avec des glucides lents, et à prendre matin et soir un complément alimentaire dosé en magnésium et en vitamines B. Le contact avec l’eau (un bain chaud) et les massages, contribuent aussi à sécréter de la sérotonine.
    Lorsque les réveils nocturnes prédominent, il est conseillé de prendre plus de magnésium pour réduire le stress et l’anxiété.
    Lorsque l’on se réveille précocement, avant le réveil, posez-vous les questions suivantes : ai-je du mal à démarrer, à me concentrer, suis-je moins combatif, est-ce que je ressens une baisse de libido et d’anticipation des plaisirs en général ? Une dépression peut être associée aux réveils précoces. D’autres nutriments comme les acides gras oméga trois et la L-Tyrosine seront alors nécessaires.

 

Enfin, la phytothérapie peut apporter sa contribution à un meilleur sommeil avec des plantes dont les propriétés sédatives ont été constatées depuis plusieurs siècles comme la Valériane. Des synthèses des études faites à l’Université de Californie, en 2006 à San Francisco (Bent) et en 2007 à Los Angeles (Shimazaki) montrent un effet objectif de la Valériane sur le sommeil.

 

Dr Jean Paul Curtay, médecin nutrithérapeuthe