La Poire

La poire est issue du poirier, qui appartient à la famille des Rosaceae dont font partie le pommier et l’abricotier. Elle serait originaire d’Asie Centrale et d’Europe Occidentale. Dès l’antiquité, on retrouve sa trace dans les écrits où elle était décrite comme « un fruit des dieux », puis plus tard au Moyen âge comme un « fruit royal ». C’est dire que son goût délicat flattait les papilles des grands de ce monde.
Aujourd’hui, la poire est produite un peu partout dans le monde. Plus de 1000 variétés de poire sont répertoriées mais seulement une petite dizaine de variétés est cultivée à grande échelle : la poire Guyot, la poire Williams, l'Alexandrine, la Beurré Hardy, la Comice, la Louise-Bonne, la Passe-crassane, la poire Conférence, etc.
Disponibles toute l’année selon le pays et l’hémisphère de production, la pleine saison des poires en France s’étale d’août à novembre, même si on peut en trouver tout l’hiver.

Riche en eau, la poire est juteuse. Sa saveur délicate en fait un dessert ou un goûter savoureux pour seulement 50 calories aux 100 g soit environ 85 calories pour une poire de taille standard. La poire est riche en potassium (125 mg/100 g), en calcium, en magnésium et en fer (0,2 mg/100 g). Comme la majorité des fruits, elle apporte de la vitamine C (5 mg/100 g), mais aussi de la vitamine E, du béta-carotène (provitamine A), de l’acide folique et des fibres (2,3 g pour 100 g de poire).
On trouve des flavonoïdes et des acides phénoliques au niveau de la peau, connus pour leur action protectrice des maladies cardiovasculaires. Cependant, en raison du traitement phytosanitaire des poiriers, il est recommandé de ne manger la peau des poires seulement lorsqu’elles sont issues de l’agriculture biologique. Lorsque ce n’est pas le cas, mieux vaut les peler avant de les consommer.

La poire d’été est lourde et parfumée. Fragile, elle doit être manipulée avec précaution et ne se conserve pas longtemps.
La poire d'automne et d'hiver, plus verte et plus ferme, terminera sa maturation à température ambiante. Elle présente l’avantage de se conserver plus longtemps après achat (7 à 10 jours).

La poire se consomme au naturel, comme fruit de table, en jus ou en compote. C’est un ingrédient de choix pour confectionner des tartes, desserts, glaces et sorbets, charlottes, compotées, etc. La poire se déguste également en association avec du salé : elle accompagne les salades d’hiver aux endives, se déguste avec du fromage (plutôt avec les fromages à pâtes cuites), se poêle pour accompagner des volailles (canard), agrémente les tajines sucré-salés et s’associe avec délicatesse avec le foie gras.