La Pomme

« One apple a day keeps the doctor away » littéralement « manger une pomme par jour pour rester loin de chez le médecin ». Cet adage anglo-saxon peut aujourd’hui se justifier par l’avancée des connaissances scientifiques sur les qualités nutritives et nutritionnelles de la pomme. En effet, une étude récente révélait que la consommation régulière de pommes avaient des bénéfices sur les capacités respiratoires de l’homme et pouvait jouer un rôle préventif dans la survenue de crises d‘asthmes chez les sujets à risques.
Présente sur les étals toute l’année en France, la plaine saison de la pomme s’étend de septembre à janvier. Le reste du temps les pommes que l’on trouve sur la marché sont des pommes d’hiver qui sont déstockées au fur et à mesure ou des pommes provenant d’autres latitudes (Chili, Argentine, Afrique du sud, Chine, Canada, etc.).

Avec un faible apport calorique au 100 g (54 kcal), la pomme est un aliment nutrition et santé. Elle apporte des fibres (solubles et insolubles) en grande quantités (environ 2,5g/100g). Les fibres solubles permettent de réduire le taux de cholestérol et de rééquilibrer, comme touts les aliments riches en fibres, l’équilibre acido-basique de l’organisme. Les fibres insolubles améliorent un transit intestinal paresseux et agissent comme un coupe-faim naturel. La pomme contient des vitamines B (B1, B2, B3, B5, B6, B9), du béta-carotène, de la vitamine E et de la vitamine C ainsi que des oligo-éléments.

Consommée comme en-cas avant le sport, en fin de repas, au goûter ou pour calmer un creux au cours de la journée, la pomme se croque avec plaisir et sans culpabilité : une pomme de 150 g apporte environ 80 kcal. Elle rassasie, hydrate et recharge l’organisme en nutriments essentiels.

Il existe de nombreuses variétés de pomme, qui arrivent à maturité à différentes périodes. Certaines se consomment plutôt crues, comme la Golden, la Gala, la Fuji, la Granny Smith, la Elstar. D’autres se révèlent dans la cuisine comme la Boskoop, la Canada, la Reinette, etc.

Comment la consommer ?
Majoritairement consommée crue à la croque ou découpée en cubes et arrosée d’un jus de citron pour agrémenter des brochettes apéritives ou des entrées sucrées salées, la pomme se cuisine aisément. Elle se consomme cuite au four, en compote. Elle se marie particulièrement avec la cannelle, les raisins secs et la noix de muscade. La pomme peut également s’accommoder comme un légume, associée par exemple à de la pomme de terre. Elle s’intègre à la confection de tartes, crêpes et gâteaux. Les enfants l’apprécient sous forme de jus et les adultes affectionnent particulièrement le cidre (macération alcoolisé de jus de pomme).

La pomme est le fruit sur lequel on retrouve le plus de résidus de produits pesticides. Alors cuites ou crues, consommez-les pelées ou, si vous en avez la possibilité, achetez-les bio.