Caractéristiques et spécificités des minéraux

Les minéraux ou sels minéraux et les oligoéléments sont des composants de l'organisme d'origine minérale. Certains sels minéraux existent en quantités relativement élevées dans l'organisme (environ 4% du poids) comme par exemple le calcium, le chlore, le sodium, le magnésium, le phosphore et le potassium. A l'inverse, les oligoéléments sont présents en très petites quantités dans l'organisme, et même pour certains seulement à l'état de traces comme par exemple le fer, le zinc, le fluor, le cuivre, l'iode, le manganèse, le cobalt, le sélénium, le chrome, etc.

On regroupe sous le terme d'oligoéléments une vingtaine d'éléments minéraux présents en quantités infinitésimales dans l'organisme. Tous ne sont pas essentiels, dans la mesure où l'on ne possède pas encore toutes les preuves de leur nécessité vitale. La nutrithérapie est une discipline en constante évolution et l'on n'est pas à l'abri de découvertes majeures pour la santé de l'homme !

 

Les rôles joués par ces minéraux sont variables et divers : constitution des tissus, fabrication de certaines hormones et enzymes, régulation des mouvements d'eau, excitabilité et réactivité neuromusculaire. Ils sont surtout souvent déterminants pour l'utilisation optimale des autres nutriments (protéines, glucides, lipides, acides aminés et vitamines). Par exemple le calcium et le phosphore servent à fabriquer la matière vivante et entrent dans sa composition. Autre exemple, le cuivre et le chrome sont utilisés comme de véritables catalyseurs pour certaines réactions enzymatiques et leur rôle est essentiel dans la fabrication des protéines, le transport de l'oxygène et dans la régulation de la glycémie.

 

Les sels minéraux ne sont pas une source énergétique et n'apportent à ce titre aucune calorie. Comme le rein les élimine quotidiennement, notre alimentation doit en apporter chaque jour des quantités suffisantes. Les sels minéraux sont apportés principalement par les aliments d'origine végétale bien que pour certains les sources animales se révèlent être bien plus biodisponibles. Après ingestion, le mode de cuisson est important pour la conservation des minéraux : la cuisson à la vapeur, à l'étouffée ou au micro-ondes n'altèrent pratiquement pas les minéraux. Et, à la différence des vitamines dont les quantités sont optimales dans les aliments crus et frais, pour certains minéraux les quantités disponibles sont parfois supérieures après cuisson que sur l'aliment cru.

 

Des carences en minéraux peuvent être liées à un apport insuffisant ou à une modification de la digestibilité des oligoéléments (additifs alimentaires, cuisson inadéquate, médicaments, etc.).