Le Fer

Le fer joue un rôle important dans la constitution de l'hémoglobine, et donc dans l'oxygénation et dans l'élimination du gaz carbonique : 80 à 90% du fer absorbé servent à la synthèse de l'hémoglobine qui est transportée dans les globules rouges. Le fer intervient également dans le transport de l'hydrogène libéré lors de la combustion des aliments. Le fer est essentiel au métabolisme parce qu'il offre une résistance aux diverses infections et maintient les performances intellectuelles et physiques.
Si vous manquez de fer, vous allez ressentir de la fatigue. Cette situation peut perdurer longtemps avant de passer à un stade supérieur, celui de l'anémie. En cas d'anémie, la peau devient sèche et pâle, les cheveux et les ongles deviennent fragiles et cassants, la langue peut devenir rouge avec des dégâts sur les papilles gustatives. Les carences en fer provoquent également de la fatigue physique et intellectuelle et une baisse des défenses immunitaires.
Si vous avez trop de fer, vous augmentez le risque d'oxydation des tissus. Ceci accélère les dégâts causés par les radicaux libres aux cellules de l'organisme.

Les Apports Nutritionnels Conseillés (par jour)
Les ANC sont de 10 mg par jour chez l'homme et de 16 à 20 mg par jour chez la femme.

Les Sources Naturelles
Le fer est présent dans le boudin noir, la viande rouge, le foie, le vin rouge mais aussi dans des végétaux, là où on l'attends moins, dans le pain complet, la levure alimentaire, le cresson, le persil, les légumineuses, le tofu, le germe de blé, les betteraves rouges, les carottes, les pommes et les poires.
Le fer des végétaux est moins facilement absorbé que celui des protéines animales. Pour en améliorer l'absorption, combinez lentilles, épinard, chocolat, fruits secs avec de la vitamine C sous la forme par exemple de citron, orange, persil.

Sources en fer pour 100 g
Boudin noir cuit : 14 mg, Jaune d'oeuf : 7 mg, Mâche : 2 mg, Foie de volaille cuit : 9 mg, Épinards : 3,1 mg, Haricots secs : 6,3 mg.

Augmentation des besoins
Période de croissance chez l'enfant, grossesse, cycle menstruel.
Selon l'étude SUVIMAX, 93% des femmes ont des apports alimentaires trop bas en fer et 22,7% des femmes ont une réelle carence en fer. Si votre alimentation n‘est pas assez riche en fer, complétez-la par une supplémentation.
Attention, le fer est utilisé par les microbes, les virus pour proliférer. En cas d'infection, suspendez vote supplémentation et parlez-en à votre médecin. Il convient d'éloigner la prise de fer d'autres micronutriments. Le fer oxyde la vitamine C quand ils sont présents dans le même comprimé : évitez certaines formulations qui associent fer et vitamine C.