Les Pièges à Contourner

L’une des cause du surpoids réside dans la difficulté à évaluer les quantités que l’on mange ou que l’on a mangé au cours de la journée. En général, on sous-estime inconsciemment de 15 à 25% les quantités ingérées, d’où l’intérêt dans le cadre d’une démarche d’équilibrage alimentaire de noter et peser tout ce que l’on mange afin d’en prendre conscience et de consommer ensuite les quantités adéquates. En effet, sans repères pour évaluer la taille d’une portion alimentaire, on a tendance à manger tout ce qu’il y a dans une assiette sans réellement se poser la question de la satiété. Une des astuces pour manger moins sans difficultés consiste à utiliser des plats de services et des assiettes plus petites que les grandes assiettes qui sont devenues la norme en restauration à domicile ou en extérieur. De nombreux exemples sont donnés par le psychologue de l’alimentation Brian Wansink dans son ouvrage très instructif Conditionnés pour trop manger.

Les Aliments Allégés ou les Aliments Santé
Ils occupent une part de plus en plus importante dans les rayons de supermarché et même si leur existence peut paraître louable, leur consommation n’a pas toujours l’effet escompté. De nombreuses études, toujours menées par des équipes collaborant avec le psychologue de l’alimentation Brian Wansink, montrent que le fait de consommer une produit allégé (en sucre ou en graisses) induit automatiquement une phénomène de récompense ou de compensation.
Par exemple, le fait de manger un plat cuisiné allégé en graisses nous conduit à prendre une double portion de fromage. De la même façon un yaourt à 0% sera arrosé plus généreusement de sucre ou enfin le choix d’une grosse salade de crudités pour le déjeuner est souvent (ré)compensé par un dessert généreux. Ce jeu de compensation n’est pas forcément gagnant pour l’équilibre alimentaire car il apporte souvent plus de gras et plus de sucres.