Nutriments et Ostéoporose

Contrairement aux idées reçues, le calcium n'est pas le seul nutriment intervenant dans la croissance et la santé osseuse. Autre idée reçue, la consommation de trois produits laitiers par jour, comme suggéré par les lobbys de l'industrie laitière, n'est ni le seul, ni le meilleure moyen de garantir des apports journaliers en calcium. En effet, la calcium issu de certains légumes est beaucoup plus biodisponible que le calcium du lait.
Trois familles de nutriments sont incontournables : les minéraux, les vitamines et les acides gras oméga 3.

Les minéraux

  • Le calcium. L'os minéral est constitué d'un complexe de sels de phosphate de calcium à 65%. Le calcium joue un rôle capital dans le processus de constitution de l'os. En effet, chez l'adulte, la densité minérale osseuse est corrélée aux apports en calcium pendant l'enfance. Pendant la ménopause, la baise des oestrogènes entraîne une réduction de l'absorption du calcium. Un apport supplémentaire de calcium freine la perte osseuse et diminue le risque de fractures. Il réduit la perte rapide d'os trabéculaire observé immédiatement après la ménopause et retarde la perte d'os cortical survenant quelques années après le début de la ménopause.
  • Le magnésium. Plus de la moitié du magnésium de l'organisme se trouve dans l'os. Une partie du magnésium est mobilisable en cas de déficit. Le magnésium intervient dans la croissance et la minéralisation osseuse. Il existe une relation entre le taux de magnésium osseux et l'ostéoporose : le contenu en magnésium dans les os et particulièrement dans l'os trabéculaire est réduit de 10 à18% en cas d'ostéoporose.
  • Le zinc. Le zinc joue un rôle important dans la multiplication cellulaire de l'os ainsi que la fabrication du collagène de la trame osseuse. 
  • La silice. La silice est un élément structurel du tissu conjonctif qui enveloppe la trame osseuse et stimule sa minéralisation. La silice a également un rôle essentiel dans la formation du cartilage articulaire.


Les vitamines

  • La vitamine B6 agit sur le collagène et contribue à la solidité des os.
  • La vitamine K est indispensable à la fixation du calcium sur la trame de collagène. C'est un facteur protecteur contre la perte osseuse liée à l'âge.
  • La vitamine C favorise la fabrication du collagène, support de fixation du calcium.
  • La vitamine E naturelle et le bêta carotène associés à la vitamine C constituent une synergie anti-oxydante pour lutter efficacement contre les radicaux libres considérés comme les principaux responsables du vieillissement et de la dégénérescence cellulaire.


Les oméga-3
Les oméga-3 végétaux (ALA) et marins (EPA et DHA) sont des acides gras poly-insaturés impliqués dans le métabolisme du calcium. Une déficience en oméga-3 développe une sévère ostéoporose. Les oméga-3 améliorent les effets de la vitamine D, réduisent l'excrétion urinaire du calcium, augmentent la fixation osseuse du calcium et améliorent la solidité des os et la synthèse de collagène dans les os.