Nos engagements

Paiement sécurise

Livraison en 48h

Port offert dès 300Dh d'achat

La Caféine

Café ou thé ? Ces deux boissons font certainement partie de nos boissons préférées, mais combien d'entre nous savent exactement ce qu'est la caféine ? La caféine, comme la nicotine, est légale et si elle n'est pas addictive au sens premier, elle peut engendrer à terme une certaine accoutumance. Contrairement à la nicotine, la caféine est beaucoup plus acceptable socialement. Mais selon que vous en consommez occasionnellement ou que vous y soyez accro, mieux connaître la caféine peut vous réserver quelques surprises.

Les hommes connaissent la caféine depuis les temps préhistoriques. Dans la nature, la caféine agit comme un pesticide. On en trouve dans un certain nombre de plantes : thé, café en grains, baies de guarana et fèves de cacao. Étonnamment, ce sont les feuilles de thé qui contiennent le plus de caféine, autour de 5% contre 1 à 2% dans les grains de café.
Le premier cas connu de consommation de caféine dans l'histoire date de 2737 avant JC : l'empereur chinois Shen Nung aurait consommé de l'eau dans laquelle quelques feuilles de thé auraient infusé incidemment. La Chine est restée un pays grand amateur de thé, et la culture du thé représentait en 2006 environ 940.000 tonnes soit 27% de la production mondiale. Le café est originaire d'Afrique. On retrouve ses premières traces il y a environ 2500 ans, où il était utilisé comme monnaie mais aussi comme boisson.

Les principales sources de caféine
La nom scientifique de la caféine est 1 3 7-trimethylxanthine. Nous en consommons dans le thé, le café, les boissons gazeuses, les boissons énergisantes et le chocolat. La caféine fait partie des ingrédients de certains médicaments contre le rhume, de coupe-faims et d'analgésiques et se révèle efficace contre les maux de tête et la somnolence.
Le thé vert et le thé noir contiennent la même quantité de caféine, puisqu'ils proviennent de la même plante (Camellia sinensis). Le thé rouge ou thé Rooibos provient d'une plante différente et ne contient pas de caféine. La teneur en caféine d'une tasse de thé de 150 ml varie entre 30 à 100 mg, en fonction de la durée d'infusion et du type d'infusion : le thé en vrac contient plus de caféine que le thé en sachets.

Il existe 2 grandes variétés de café : le Robusta et l'Arabica. De couleur claire, les grains de café Robusta contiennent plus de caféine (2 %) que ceux d'Arabica (1 %) d'autant plus que le processus de torréfaction enlève une partie de la caféine. Une tasse de café filtre de 150 ml contient entre 100 et 150 mg de caféine, la même tasse de café instantané en apporte 60 à 100 mg, selon la marque. Un expresso de 150 ml contiendrait environ 90 mg de caféine.

Une tablette entière de chocolat (200 g), apporte environ 550 mg de methylxathines combinés (caféine et autres stimulants). Une barre de 30 g de chocolat contient entre 20 et 60 mg de caféine, selon la concentration en chocolat (chocolat noir ou au lait). C'est une information non négligeable lorsque vous souhaitez évaluer votre consommation quotidienne de caféine ou celle de vos enfants.

Pour les moins de 20 ans, il est probable que les boissons gazeuses et les boissons énergisantes sont la principale source de caféine. Une boisson au cola de 375 ml contient environ 40 mg de caféine et une boisson énergétique de 250 ml contient de 80 à 100 mg de caféine - environ autant qu'un expresso.

Les effets de la caféine sur le corps varient considérablement selon les individus. Les recommandations habituelles fixent la limite à 600 mg de caféine par jour pour un adulte (soit 4 tasses de café filtre ou 5 à 6 tasses de thé). Elles sont beaucoup plus faibles pour les enfants, les femmes enceintes ou qui allaitent. La dose mortelle de caféine est de 170 mg / kg - pour une personne de poids corporel moyen, cela équivaut à consommer environ 10 g de caféine, soit 80 à 100 tasses à la fois – ce qui est a priori impossible à atteindre.

Les effets à court terme de la caféine
La caféine est un stimulant du système nerveux central et un diurétique qui agit sur le corps de différentes façons. Sur le système cardiovasculaire, la caféine entraîne une accélération du rythme cardiaque et une vasodilatation. Elle présente également des effets au niveau du système respiratoire et gastro-intestinal. La caféine agit sur les fonctions respiratoires : les échanges gazeux sont améliorés, l'oxygénation des muscles est meilleure, ce qui permet de retarder la fatigue musculaire en apportant davantage d'oxygène aux muscles et en améliorant l'élimination du CO2.

Si vous prenez une tasse de café avant de vous coucher vous trouverez peut-être difficilement le sommeil. Les phases de sommeil profond et de rêve seront plus courtes de sorte que vous vous sentirez moins reposé au réveil. En effet, après une à une heure et demie, la caféine atteint une concentration maximale dans le corps. Après trois à sept heures, la moitié de la caféine consommée a été métabolisée, en passant du sang à l'urine, à partir de laquelle elle est expulsée du corps.

L'effet stimulant de la caféine lui vient en grande partie de son action sur nos récepteurs membranaires à l'adénosine. L'adénosine est un neuromodulateur du système nerveux central qui possède des récepteurs spécifiques. Quand l'adénosine se fixe sur ses récepteurs, l'activité nerveuse est ralentie et nous somnolons. L'adénosine facilite donc le sommeil. Or, la caféine est un antagoniste des récepteurs à l'adénosine. Cela veut dire qu'elle se fixe sur les mêmes récepteurs, mais sans réduire l'activité neuronale. Il y a donc moins de récepteurs de disponibles pour l'adénosine, ce qui mène à une activation des neurones. L'activation de plusieurs circuits neuronaux par la caféine va aussi amener l'hypophyse à relâcher des hormones qui vont faire produire davantage d'adrénaline aux glandes surrénales. L'adrénaline étant l'hormone de la fuite ou de la lutte, elle va augmenter notre niveau d'attention et donner un pic d'énergie à tout notre organisme. Un effet que les buveurs de café recherchent souvent.

Les effets à long terme de la caféine
Une consommation excessive de caféine (plus de quatre ou cinq tasses de thé fort ou de café par jour) provoque des tremblements, une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la miction, de la nervosité, de l'anxiété, des maux d'estomac et des insomnies. La caféine a un impact plus important sur les enfants et les personnes âgées. Les bébés dont les mamans ont ingéré trop de caféine pendant la grossesse peuvent développer des symptômes de sevrage à la naissance et souffrir d'hyperactivité et d'anxiété.

Arrêter la caféine
La caféine n'est généralement pas considérée comme addictive, mais elle peut générer une accoutumance : le corps développe une tolérance à l'égard de cette substance, ce qui signifie que plus de caféine est nécessaire pour reproduire les mêmes sensations. C'est la raison pour laquelle la consommation de caféine augmente. Les symptômes de sevrage se produisent parce qu'après un jour ou deux sans caféine, le cerveau devient hypersensible à l'adénosine, provoquant une chute spectaculaire de la pression artérielle. Le symptôme de sevrage de la caféine le plus courant est le mal de tête. D'autres symptômes incluent la somnolence, l'irritabilité et même des nausées et des vomissements.

Les bénéfices de la caféine
La caféine est un antioxydant, et les antioxydants peuvent aider à prévenir les maladies cardiaques et certains cancers. Le café contient également des flavonoïdes, qui sont aussi des antioxydants. La caféine augmente la vigilance et est utilisé pour améliorer la concentration. Les personnes qui travaillent en horaires décalés ou qui souffrent tout simplement de fatigue utilisent la caféine comme un stimulant. La caféine a été utilisée pour aider des bébés prématurés ayant des difficultés à respirer. On parle d'apnée lorsque le système nerveux central d'un bébé nouveau-né ne commande pas aux poumons de respirer. L'administration d'infimes quantités de caféine par voie intraveineuse peut stimuler le cerveau d'un nouveau-né afin d'initier une respiration autonome. Pris dans la modération, la caféine est inoffensif et peut même être bénéfique. Il suffit de garder un oeil sur sa consommation afin de ne pas souffrir d'insomnies.

Sources :
- abc.net, Heather Catchpole.
- lecerveau.mcgill.ca